Créer un site internet

ARTICLE DU 24 MARS 2014

SOLIDARITÉ LES 26 ET 27 AVRIL


LES MOTARDS DE L’ESPOIR ONT ESSAIMÉ 

Les 26 et 27 avril prochains, les motards sillonneront en colonnes les routes des campagnes françaises, équipés de brassards, d’urnes et de bouquets de roses en cravate. 

Divisez 810.000 € par 2 et vous obtiendrez, à quelques pétales près, le nombre de roses écoulées rien qu’en 2013 dans le cadre de l’opération Une Rose, un espoir, pilotée par l’association du même nom. 2 €, c’est le montant du don minimum pour recevoir une fleur. Plus de 3 M€ ont été reversés à la Ligue contre le cancer depuis son lancement par une quarantaine de motards en 1998. Pour 2014, les organisateurs et les 2.500 équipages participants, tous bénévoles, se mettent au défi de récolter un million tout rond le week-end des 26 et 27 avril prochains.

Outre leur valeur monétaire, ces roses ont aussi une valeur morale et humaine considérable. « Récolter des dons en échange de fleurs ce n’est pas une compétition », a rappelé Martine Meilland. « Un secteur ne vaut pas mieux qu’un autre parce qu’il rapporte plus d’argent. Nous soutenons d’abord une cause. » En l’espèce celle des victimes du cancer.

Une idée mosellane
Le concept du motard conduisant sa passagère de porte en porte, avec à la main une rose à échanger contre des fonds pour la recherche, a fait un bon bout de chemin. Aujourd’hui 43 secteurs se sont constitués à travers 14 départements de l’Hexagone.

« On met souvent la Moselle en avant parce que c’est là que l’idée est née mais elle a pris dans bien d’autres régions », se réjouit la présidente. Cette année, elle ira superviser le déroulement des opérations dans ces nouveaux secteurs parmi lesquels comptent le sud parisien et le Territoire de Belfort. Au démarrage, il n’y avait qu’un groupe de 40 motards mené par Bernard Born, de Coin-sur-Seille, sur les routes de campagnes du pays messin. Lui-même victime collatérale du cancer, il est devenu le Robin des bois des malades et de leurs proches. « Ceux qui donnent ne sont pas toujours en bonne santé. Leur accueil et leur témoignage sont parfois poignants », livre le motard bien heureux d’avoir alors un casque sous lequel cacher ses larmes.

A l’époque du scandale de l’Arc (Association pour la recherche sur le cancer), pour rassurer les donateurs et leur garantir que leur argent serait utilisé sur leur territoire, il avait choisi de reverser les fonds aux antennes de la Ligue contre le cancer des départements traversés. Désormais, l’association Une Rose, un espoir inscrit, avec son accord, le choix du bénéficiaire dans une charte renouvelable annuellement.

Claire FIORLETTA

10155280 382291871913511 171878311 n

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site